Elever des vers à soie
Ludique, pédagogique, facile

De l'oeuf au papillon,
une belle leçon de choses
pour les petits et les grands

 

Accueil

Un peu d'histoire

Le saviez-vous ?

Lancez-vous dans l'aventure

Ce qu'il faut savoir et avoir

Valise pédagogique

Pour commander

Photos

La FAQ

 

Ce qu'il faut savoir, ce qu'il faut avoir...


Une toute première chose à dire : attention aux insecticides (anti-mouches, anti-moustiques,anti-mites, collier anti-puces, traitement des bois etc.). Les vers à soie sont des insectes et ils n'aiment pas ça !  Mais alors, vraiment pas du tout !!!

Il faut savoir qu’un ver à soie ne mord pas,  ne pique pas, n’est pas allergisant, ni froid, ni visqueux, ni méchant, peu être juste un peu espiègle.
Il a même été tellement modifié par plus de 4500 ans d’élevage, qu’il  ne se déplace presque plus, il « reste dans sa boite ».
Sur un mûrier il mourrait de faim, faute de savoir comment descendre d’une feuille pour en chercher une autre, ce qui nous oblige à les élever dans des bâtiments spéciaux : les magnaneries

Dans les écoles il y a le problème  du week-end !!! L’idéal serait de motiver le concierge pour qu’il fasse du « baby-sitting » ou que le professeur emmène les boites d’élevage à la maison dans sa famille !!!

La nourriture exclusive des vers à soie est la feuille de mûrier, de préférence mûrier blanc  (Morus alba). Le mûrier noir (Morus nigra) ou le mûrier platane (Morus kagayamae) peuvent convenir pour les élevages commençant le printemps. Il y en a eut beaucoup de plantés dans la moitié Sud de la France et le Val de Loire. Mais il est possible, en cherchant bien, d’en trouver un peu partout. Souvent dans les parcs et jardin comme arbre d’ornement : contactez votre mairie, ou les pépiniéristes.
La feuille se conserve 8/10 jours, dans le bas d’un frigo, dans un sac plastic propre et fermé, comme de la salade verte.
Il vous faut pour démarrer : une boite en carton-plastique-papier ou un petit vivarium. Une petite lampe de chevet pour le chauffage. Un thermomètre, une loupe et une paire de ciseau et beaucoup de curiosité.

 Et bien sûr la valise pédagogique.